METHANISATION DES DECHETS FERMENTESCIBLES - PROJET DU SYDEME

Raymonde ABRAM, Présidente du SIVCOM, communique
«le précédent bulletin de Hombourg Mag, nous vous avions présenté le principe de collecte multiflux qui devrait démarrer en 2009/2010. Dans cette édition, nous nous proposons de vous faire découvrir une filière innovante de traitement des biodéchets au travers du le projet Méthavalor.»

methane2

La valorisation des biodéchets


Le Syndicat Mixte de Transport et de Traitement des Déchets Ménagers de Moselle-Est (Sydeme) a décidé la mise en place d'une filière spécifique de valorisation de la fraction fermentescible des ordures ménagères par le biais d'une collecte à la source des biodéchets et d'une valorisation biologique par méthanisation.
Les biodéchets représentent environ 30% du poids de nos poubelles ; soit environ 100 kg par an et par habitant. Le tri à la source et la valorisation de ces 100 kg permettra de produire d'une part du biogaz pour un équivalent énergétique de 7 litres de gasoil et d'autre part, environ 16 kg de compost.


Le Centre de Valorisation Biologique par Méthanisation sera implanté sur le territoire de la commune de Morsbach sur d'anciens terrains des Houillères du Bassin de Lorraine et participera ainsi à la requalification des friches industrielles. L’enquête publique débutera sous peu.
Le Sydeme a retenu pour cette usine le procédé Kompogas porté par Vinci Environnement qui permettra de valoriser un gisement de 42 000 tonnes par an de biodéchets ménagers et assimilés. La valorisation du biogaz se fera par co-génération (production simultanée d'électricité et de chaleur) et sous forme de biocarburant (GNV). Le compost obtenu constituera un amendement organique d'excellente qualité.
Le Centre de Valorisation Biologique par Méthanisationêtreérationnel au second semestre 2009.

 

La méthanisation


La méthanisation (ou digestion anaérobie) consiste en une transformation de la matière organique en méthane et gaz carbonique par une communauté microbienne fonctionnant en anaérobiose (en l'absence d'oxygène). Cette fermentation est un phénomène naturel, à l'image de la matière organique qui sédimente dans un marais à l'abri de l'oxygène et dont la fermentation va produire le gaz combustible appelé gaz des marais. La fermentation des déchets peut être effectuée à température ambiante, cette transformation est dénommée digestion psychrophile, elle peut être effectuée à une température de 37°, on parle dans ce cas de digestion mésophile (comme dans l’intestin des mammifères) et enfin à 55°, on parle de digestion thermophile.

methane