Enseignement

Bien que dans des textes plus anciens, il soit déjà question de maître d'école ou de régent d'école à Altviller, la première école y aurait été ouverte en 1720. À partir de 1818, un logement est mis à la disposition de l'instituteur et en 1845, une nouvelle école fut construite. Elle comptera 40 élèves en 1852 et 47 élèves en 1856.

En octobre 1959, l'actuelle école, comprenant une salle de classe, un préau, des sanitaires et un logement de fonction, est mise en service. Elle sera transformée en école maternelle en 1978 puis agrandie en 1986, par un nouveau bâtiment abritant une salle des fêtes au sous-sol. Une nouvelle cour de récréation sera aménagée. Toutes les classes y seront regroupées en 1987. Des travaux d'isolation et d'extension avec création d'une salle d'éveil, ont eu lieu en 2011.

 

Depuis septembre 1978, les écoles d'Altviller et de Lachambre sont constituées en regroupement pédagogique intercommunal. À ce jour, deux classes maternelles et une classe élémentaire fonctionnent à Altviller. Trois classes élémentaires sont installées à Lachambre. Ces classes dépendent de la circonscription de l'Éducation Nationale de Saint-Avold-Est.

Pour l'enseignement secondaire, la plupart des écoliers issus de ce regroupement fréquentent le collège "La Carrière" de Saint-Avold.

Ces établissements font partie de l'Académie de Nancy-Metz. (Zone A pour les vacances scolaires.)

Administration religieuse

La paroisse catholique Saint-Rémi d'Altviller fait partie du diocèse de Metz, de la zone pastorale de Saint-Nabor et de l'archiprêtré de Saint-Avold. Les biens de la paroisse sont gérés par le Conseil de fabrique.

Jusqu'à la Révolution, Altviller est une annexe de l'église-mère de Petit-Ebersviller. En 1808, elle est rattachée à Lachambre et le 5 mai 1881, par une ordonnance de Mgr Dupont-des-Loges, elle est érigée en paroisse indépendante. Le dernier prêtre à résider à Altviller fut l'abbé Christian Kuhn, curé de 1949 à 1958.

Depuis le 4 mai 2003, elle constitue avec les paroisses Sainte-Barbe de Biding, Saint-Martin de Lachambre, Saint-Pierre-et-Saint-Paul de Lixing-Laning, Saint-Jacques de Maxstadt et Saint-Jean-Baptiste de Vahl-Ebersing la communauté de paroisses de Notre-Dame du Vahl. L'église-mère et le presbytère sont à Vahl. Le curé-administrateur est l'abbé Piotr Szuflita.

Lieux et monuments

 

La place de la Mairie. Notre-Dame d'Altviller

L'église paroissiale remplace une ancienne chapelle reconstruite vers 1725. La nef et le chœur actuels datent de 1808/1809. Quant au clocher, il a été érigé de 1848 à 1853, sur les plans de l'architecte A. Robin, en remplacement d'une ancienne tour ronde13. L'église fut bénite le 12 novembre 1809 par l'abbé Jean Harter, curé de Lachambre qui desservait Altviller. Gravement endommagés par la Seconde Guerre mondiale, la toiture et le plafond furent refaits à neuf en 1956. La charpente et la couverture du clocher en ardoises furent remplacées en 1967. Un paratonnerre y fut installé. Les vitraux, furent restaurés par Bassinot de Nancy, entre 1947 et 1949. Le clocher abrite deux cloches, de la fonderie Causard de Colmar, bénites le 20 novembre 1955 : Saint-Rémy, 520 kg, note sol et Sainte-Marie, 400 kg, note la. La troisième, Saint-Joseph, 300 kg, note si, n'a pas été confisquée en 1943, elle date de 1922 (fonderie Farnier de Robécourt). Elle possède un orgue, construit en 1881 par le facteur d'orgues Verschneider de Puttelange, complètement restauré en 2007 et 2008 par Arti ' Z (Jean-Louis Helleringer) de Zarbeling et bénit le 5 octobre 2008 par Mgr Pierre Raffin, évêque de Metz. Dans le chœur, une peinture à l'huile d'un auteur anonyme du XIXe siècle, restaurée en 2011, représente "Le baptême de Clovis par Saint-Rémi".

Une statue monumentale, appelée « Notre-Dame d’Altviller », érigée par Mlle Delphine Motte au lieu-dit « Hänzelberg », fut inaugurée le 28 mai 1879 par Mgr Dupont-des-Loges, évêque de Metz.

La mairie construite à la place de l'ancien presbytère, a été inaugurée le 20 juin 1998 par M. Le Menn, sous-préfet de Forbach, en présence du député André Berthol. Elle est l'œuvre de Mme Nicole Habert, architecte à Saint-Avold. En façade, une mosaïque, œuvre de Urschel l'Artisan, représente le blason de la commune.

Une grosse pierre, qui d'après la tradition serait le reste d'un monument mégalithique de l'époque celte, se trouve à la limite des communes de Folschviller, Vahl-Ebersing et Altviller. Elle est appelée "die dicke Mark" (la grosse borne) dans des documents anciens, "de dick Udel" en dialecte local et plus couramment la pierre tournante. On raconte que jadis, le vendredi-saint, on envoyait les naïfs du village pour observer la pierre se soulever et tourner sur elle-même pendant la sonnerie de l'Angélus de midi, or tout le monde sait que le vendredi-saint les cloches sont muettes.

Personnalité liée à la commune

  • Delphine Motte, née en 1815 et morte en 1898, est la dernière descendante de la famille seigneuriale d'Altviller. Elle était connue comme bienfaitrice de la commune et de la paroisse. Entre autres, elle fit ériger en 1879, la statue de la Vierge du Hänzelberg et en fit don à la paroisse avec le terrain. C'est elle qui fit aménager la place au milieu du village, devant sa propriété, en faisant abattre une vieille maison qui gênait le passage. Dès 1890, elle fit installer un éclairage public alimenté à l'acétylène. En 1897, elle fit détruire plusieurs bâtiments qui obstruaient la place devant l'église (l'actuelle place de la Mairie), y fit planter des marronniers et en fit don à la commune. Elle avait aussi le projet d'une maison où des religieuses chargées de l'éducation des filles et du soin des malades à domicile devaient s'installer. Ce projet avorta suite à son décès. Une rue d'Altviller porte le nom « rue Delphine-Motte ».

(source : Wikipédia)

   

Agenda

Lun Mar Mer Jeu Ven Sam Dim
1
2
3
4
5
6
7
8
9
10
11
12
13
14
15
16
17
18
19
20
21
22
23
24
25
26
27
28
29
30
31
   
© Mairie - Altviller - 2015